Carnet de route

Raquettes en Aubrac (sans raquettes!)

Le 03/03/2020 par René Lechon

Week-end randonnée pédestre Caf en Aubrac lozérien

En ce vendredi 28 février, une quinzaine de cafistes partent à l’assaut de l’Aubrac. Ils espèrent bien y essayer leurs raquettes sur la neige. En s’élevant peu à peu sur les  sommets lozériens, il faut se rendre rapidement à l’évidence : les raquettes resteront au chaud dans la voiture.  Nous nous Installons dans un gîte accueillant de Nasbinals, à 1240 d’altitude. Nos deux guides- Xavier et Pauline, nous entraînent donc  le samedi matin vers une première rando, au départ de la station du Fer à cheval, à travers les paysages typiques de l’Aubrac lozérien : grands pâturages semés de blocs de granit, burons couverts de lauzes d’où l’on rapporte le célèbre fromage pour  l’aligot,  grands  bois de hêtres. But du jour : le Puy de la Gudette à 1420 m d'altitude. Belle surprise : à la mi-journée sur le flanc  d’une combe, surgit un troupeau de biches. Pour ce premier jour, le compte y est,  près de 17 km parcourus pour 540 m de dénivelée. Le soir, retour à la chaleur du gîte et avant le repas, nous est servi un fastueux  apéro préparé par Marie-Hélène qui veut ainsi fêter avec nous la naissance de sa petite-fille, Maïwenn. Nous dégusterons une délicieuse  framboisine arrosée de Proséco ! Ensuite, plongée dans la cuisine de l’Aubrac avec  un consistant et incontournable aligot !

Le dimanche, on nous promettait encore la neige mais c’est un ciel gris, sans pluie, qui se présente. Pour nous mettre en appétit, Xavier prévoit  un détour par la cascade du Déroc, de type basaltique, et sa chute d’eau de 32 m. On engrange avec  les yeux ces beaux décors et en route vers notre deuxième  sommet : le Signal du Mialhebiau à 1469 m. Rassurée par les cartes papier et numérique, la belle équipe s’élance à travers un épais brouillard. L’altimètre prévient après 1h15 de montée,  que nous sommes arrivés au sommet. Nous n’en verrons que la table d’orientation. Et dommage pour Alain, forfait à cette sortie, qui avait commandé à Barbara un panoramique depuis le Mialhebiau : là-haut, on ne voit pas à 30 m… Nos responsables ont prévu de terminer par une boucle et on se dirige à présent vers le Refuge du Rajas. On traverse quelques  belles épaisseurs de neige- à cette altitude, il a effectivement neigé pendant la nuit-  et on suit des pentes  de 30 °, confirmées par l’altimètre de Charles. Juste avant l’arrivée  au refuge, tout à coup, un beau  soleil repousse le brouillard, invitant à une pause  à l’abri des hauts murs de la bâtisse.  Clôtures et barbelés, traversée de zones  humides : au cours de ce séjour, nous aurons vaincu ces petits obstacles dans une bonne ambiance et Xavier pourra dire légitimement au moment de reprendre les voitures, près du lac de Salhiens : « Contrat rempli ! » Pendant le week-end, tous et toutes auront apprécié la présence efficace et attentive de Pauline et découvert pour sa première sortie avec le Caf, la piscénoise Nathalie. Bienvenue à elle !

René LECHON

Lien Photos : https://photos.app.goo.gl/9rtCK6F9wVYMMMgC8







CLUB ALPIN FRANCAIS PIC ST LOUP
CAF PIC SAINT LOUP
C/O XAVIER CHAMOULAUD
SALLE GEORGES BRASSENS
34980  ST GÉLY DU FESC
Permanences :
06 85 71 24 90
Agenda